Château d'Hardelot - Pas-de-Calais le Département - Le
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Votre opposition au dépôt des cookies de mesure d'audience a été prise en compte. Masquer ce message

Automne : Fall in love

Publié le 14 janvier 2021

Quel beau spectacle que ces jardins vêtus de leur parure d’automne ! Les feuillages rouges, oranges et dorés se sont emparés des jardins et subliment le château de leurs teintes chaleureuses. Les rayons du soleil s’immiscent entre les feuilles de l’arboretum pour un spectacle haut en couleurs. 

Le clin d'œil du jardinier 

"Des camaïeux de rouge, orange et bronze... La palette automnale dilue ses pigments dans les feuillages en transition. Alors que l'aconit, ou casque de Jupiter, joue les prolongations, avec sa floraison bleu-violet dressée parmi les graminées." 

Le jardin des simples et l’abbé Bouly

Le jardin des simples, également appelé jardin botanique ou jardin médicinal, apparaît au moyen-âge dans les monastères. Destiné à la culture de plantes médicinales, appelées « simples », ce jardin était entretenu par les religieux qui détenaient alors des connaissances sur la botanique et les vertus thérapeutiques des plantes. Ils appliquaient ainsi leur savoir à la médecine et se servaient des plantes pour soulager divers maux, comme pouvait le faire l’Abbé Bouly, dernier propriétaire privé du château d’Hardelot.

 

Alexis Timothée Bouly, nommé abbé Bouly, est un ecclésiastique, scientifique, collectionneur et guérisseur, né à Condette en 1865. Il passe la majeure partie de sa vie à soigner les malades venus de toute la France, et même de Belgique et du Royaume-Uni. L’abbé Bouly avait, en effet, acquis une certaine réputation pour ses dons de guérisseur qui lui permettaient de découvrir ce dont souffrait les malades et de les diagnostiquer. Pour détecter les maladies, l’abbé se servait d’une baguette avec laquelle il percevait les radiations d’un mal. Cette pratique a été nommée par l’abbé Bouly et l’abbé Bayard, en 1929, la radiesthésie et servait également à découvrir des sources d’eau. 

Photo de l'Abbé Bouly avec sa baguette

Le dernier propriétaire privé du château a ainsi mis ses dons en radiesthésie au service de nombreuses personnes pour trouver des sources d’eau partout dans le monde, ce qui a également contribué à sa notoriété. Pour guérir ses patients, il préparait aussi des mélanges de tisanes à base de plantes locales. Parallèlement à cela, il crée une marque de produits de phytothérapie, la marque Boucawe. Cette marque lui permet de vendre des remèdes naturels pour soigner les maladies.

A chaque mal sa plante, comme le montrent ces quelques exemples :

-        La lavande permet de lutter contre les troubles du sommeil.

-        La menthe est utile contre les troubles de la digestion.

-        Le thym est un remède contre le rhume.

-        L’absinthe est bon pour les troubles de la digestion.

-        Le romarin soulage les maux de ventre.

Rendez-vous dans notre jardin de simples pour tenter de reconnaître les différentes plantes qui s’y trouvent.

Pour aller plus loin : https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/medecine-plante-medicinale-11529/

Que faire dans le jardin à cette période de l’année ? 

L’automne est le moment parfait pour planter des bulbes (tulipes, narcisses ou encore crocus) qui fleuriront et donneront de magnifiques couleurs à votre jardin au printemps suivant. 

Cette période de l’année se prête également à la récolte de courges, pour préparer sa citrouille d’Halloween ! 

Pensez aussi à ramasser les feuilles mortes pour en faire du paillis pour votre potager ou du compost.